L’application de l’IIM assure les accords bilatéraux - certaines questions persistent

Certes, l’application de l’initiative contre l'immigration de masse (IIM) assure la voie bilatérale, mais certaines questions restent toujours sans réponse. Swissmem s’engage pour que l’ordonnance d'exécution soit réalisable et sans charge administrative pour les entreprises. Swissmem salue le fait que le Conseil fédéral ait ratifié le protocole concernant l’extension de la libre circulation des personnes à la Croatie. Ainsi, la Suisse remplit les conditions donnant droit à une participation à part entière au programme de recherche de l’UE «Horizon 2020».

Depuis l’acceptation de l’IIM par le peuple suisse en 2014, Swissmem s’est engagée pour que son application ne mette pas en danger la voie bilatérale entre la Suisse et l’UE. Pour l’industrie suisse, les accords bilatéraux sont essentiels. Ils assurent un accès sans obstacle au marché européen, où sont réalisées 60% des exportations. Le parlement a trouvé une solution qui n’est certes pas parfaite à tous égards, mais réalisable. Dans un premier temps, l’objectif de ne pas mettre en péril les accords bilatéraux et leurs avantages pour la Suisse a été atteint.

 

Néanmoins, la voie décidée par le parlement ne répond pas à toutes les questions. Dans l’optique de l’industrie, il sera décisif de connaître le taux de chômage concret permettant d'appliquer les mesures décidées relatives au marché du travail. Le parlement ne mentionne qu’un taux de chômage «bien au-dessus de la moyenne» pour un groupe de métier et une région. L'avenir montrera comment l’annonce des postes vacants auprès des offices régionaux de placement (OFP) fonctionnera dans les différents cantons, si la «transmission»des candidats adéquats se déroulera de manière efficace et quelles seront les conditions imposées pour les entretiens entre employeur et employé. Swissmem s'engage activement en faveur d’une solution sans charge administrative et praticable pour les entreprises.

 

De plus, Swissmem est satisfaite que suite à l’adoption dans les délais du dossier IIM par le parlement, le Conseil fédéral ait ratifié le protocole sur la Croatie. Par conséquent, la condition en vue d’une participation à part entière de la Suisse au programme de recherche de l’UE «Horizon 2020» est remplie. Par le passé, la Suisse, ses chercheurs et les entreprises innovantes de la branche MEM, ont fortement profité de la participation à ce programme. «Horizon 2020» est l’occasion unique de collaborer avec les meilleurs instituts de recherche dans toute l’Europe. Swissmem exige de la part du Conseil fédéral de mettre en œuvre immédiatement les mesures nécessaires y relatives.

retour